3 Choses À Éviter Lors De Ton Échauffement

L’échauffement permet d’atteindre une condition psycho-physique et motrice optimale, afin de pouvoir démarrer ton entraînement dans les meilleures conditions possible tout en minimisant le risque potentiel de blessures musculaires ou articulaires. Plusieurs effets liés à celui-ci sont à souligner, comme par exemple une meilleure production d’énergie, de production de force et une diminution du risque de blessures. Par contre, un mauvais échauffement peut aussi être contre-productif. Voici donc 3 choses à éviter lors de ton échauffement demain au gym !

Le Foam Roller

Le Foam Roller est ce fameux rouleau entouré d’une mousse bosselée dont d’innombrables vertus sont associées. Mais qu’en est-il vraiment? Effet de mode ou réalité scientifique?

En réalité, très peu d’études démontrent les effets positifs de celui-ci. En fait, il existe une seule étude sur cet outil qui, généralement est utilisé dans le but de détruire les adhésions, propose que le Foam Roller a des effets bénéfiques sur la performance, pour l’activation musculaire ou la préparation du muscle à l’effort. Les autres études ne démontrent ni d’effet positif, ni d’effet négatif, ce qui suggère que son utilisation avant l’entraînement n’apporterait pas de résultat sur la performance.

Les étirements statiques

De quoi parle-t-on lorsqu’on évoque les étirements statiques? Ce sont des étirements qui peuvent être passif ou actif appliquant un déplacement d’un membre jusqu’à sa capacité d’allongement maximum et un maintien de celui-ci entre 15 à 60 secondes.

Outre leur inefficacité à la fin d’une séance d’entrainement pour diminuer les DOMS (Delayed-Onset-Muscle-Soreness), ils ne sont pas plus efficaces en début de séance. En effet, sur les dernières données concernant les étirements statiques on observerait une diminution de la force maximale et une augmentation du risque de blessures En fait, les étirements statiques vont venir désinformer certains capteurs intra et extra musculaire, perturbant ainsi les informations envoyées par les muscles au cerveau. Ne pouvant plus réaliser leurs rôles correctement cela peut amener un risque de blessure accrues.

Ne pas s’échauffer du tout

Surement la pire affaire que tu peux faire pour de ton entraînement est de sauter ton échauffement. Cette section nécessaire de ta séance entraîne normalement une augmentation de la température musculaire, permettant ainsi aux processus chimiques au niveau des cellules qui produisent de l’énergie, d’être plus efficace.

De plus, d’un point de vue nerveux, nous observons une meilleure transmission du message nerveux du muscle au cerveau, améliorant alors la qualité de contraction et de recrutement musculaire, soit une production de force améliorée et le débit cardiaque et sanguin sont nettement plus optimisé, permettant ainsi d’orienter en quantité efficace le sang dans nos muscles.

Évidemment, les activations sensorielles doivent faire partie intégrante de vos échauffements et ceci améliorera d’une façon exponentielle votre capacité de force, d’équilibre, de préhension, tout en diminuant les informations parasites enregistrées par tes capteurs sensoriels. Si tu veux en savoir davantage sur les activations sensorielles, lis cet article!

Le mot de la fin

Bien que l’échauffement est souvent perçu comme un choix ou une perte de temps avant l’entraînement, on ne peut nier ses bienfaits sur la production de force et la diminution du risque de blessure. Alor, reste vigilant lorsqu’il s’agit d’utiliser le Foam Roller avant tes séances, ne perds pas ton temps avec les échauffements statiques et surtout prends toujours un moment pour faire des activations. Pour un plan de match sur mesure, écris-nous et il nous fera plaisir de t’encadrer!

Coach Clèm

Partagez :

Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur twitter

Laissez un commentaire